Les acheteurs d'immobilier en position d’attente

Les acheteurs d’immobilier en position d’attente

Le 09/02/2017

76% des français jugent que les prix de l’immobilier vont stagner ou baisser d’après le sondage IFOP/FNAIM publié le jeudi 3 juillet. Dans ce contexte, il n’est pas étonnant de constater qu’en dix ans, le volume des transactions dans l’ancien accuse une baisse de 12,8% même si le volume des transactions entre juillet 2013 et juin 2014 est resté à un niveau équivalent à celui de l’année précédente à 728 000 ventes.

immobilisme immobilier

Les porteurs de projet jugent que les prix sont encore trop élevés, que les aides financières sont insuffisantes et de plus en plus, qu’il est difficile d’accéder au crédit immobilier (76%). Situation paradoxale au moment où les taux n’ont jamais été aussi bas mais qui s’expliquerait par des critères de solvabilité renforcés envers les banques.
Les investisseurs seraient eux aussi dans l’expectative d’après Jean-François Buet, président de la FNAIM. Invité sur le plateau de BFM, il juge que ces derniers attendent non pas une hausse de la rentabilité mais bien plus de « sécurité », sécurité qu’ils auraient perdue avec la loi Duflot.

Fort de ce constat, 62% des français estime qu’en raison de la conjoncture économique dégradée, il n’est pas opportun d’acheter un bien immobilier tout de suite, soit une hausse de 8 points par rapport à l’année passée, tandis que 44% des 25-34 ans n’envisagent pas de devenir propriétaire dans les mois à venir. La FNAIM prévoit que pour l’année 2014 les prix vont en moyenne baisser de 2%. Suffisant pour pousser à l’acte les acheteurs ?

Posez votre question
Un expert vous répondra