Comment réduire le coût de son crédit immobilier ?

Le 16/02/2017

Le crédit immobilier concerne un foyer sur trois en France et représente un des coûts des ménages le plus important. Cependant, il existe de nombreuses manières de réduire le coût de son prêt immobilier (assurance emprunteur, courtier de crédit, frais de dossier…), voici nos principaux conseils !

reduire cout pret immobilier

Profitez de la baisse des taux d’intérêt


Aujourd’hui, les emprunteurs se comportent en consommateurs avertis : considérant que le crédit immobilier est un produit comme les autres, qui doit présenter le meilleur rapport qualité/prix, ils font ainsi jouer la concurrence. Et pour cause : toutes les banques ne proposent pas les mêmes taux, ni les mêmes conditions (assurances, garanties). Commencez votre parcours par votre propre établissement financier, car c’est lui qui vous connaît le mieux. Ensuite, il faut aller voir chez les concurrents, et ne pas hésiter à demander aux plus gros de s’aligner sur les propositions des plus petits.
Même avec un taux fixe, vous pouvez bénéficier de la baisse des taux. Pour cela, il faut demander à votre banque de renégocier votre contrat. Une démarche que vous ne pouvez pas tenter à chaque baisse de taux et qui n’a pas de garantie, mais qui ne tente rien n’a rien !

Négociez les frais de dossier de votre crédit


Si les prix des frais de dossier sont libres, c’est surtout qu’ils sont négociables ! En demandant auprès de votre banque ou de votre courtier, vous devriez facilement obtenir une réduction allant jusqu’à 50 %, ou leur suppression dans certains cas. Une ristourne que vous pouvez également facilement obtenir en acceptant de souscrire à une autre assurance que vous propose l’organisme prêteur (l’assurance habitation par exemple).

Bon à savoir : les frais de dossier sont souvent offerts pour les nouveaux clients.

Regardez bien le TAEG du crédit immobilier


Le TAEG (Taux Annuel Effectif Global), c’est le coût réel de l’emprunt “tout compris”, car il est calculé en incluant toutes les dépenses liées au crédit : les intérêts, les assurances, les garanties, les frais de dossier et les frais annexes. Même si tous ces frais annexes sont payés en une fois au début du crédit, les coûts fixes sont divisés par la durée du crédit pour pouvoir être calculés en pourcentage.

L’établissement prêteur est obligé par la loi d’indiquer le TAEG (souvent écrit en tout petit dans les mentions légales en bas des publicités pour le crédit). C’est très important car c’est un chiffre simple et sûr, et c’est la valeur que vous devez regarder pour pouvoir comparer les différentes offres de crédit qui se présentent à vous, et pas seulement en observant les taux nominaux.

Comparez les différentes solutions d’assurance obligatoire


Le coût de l’assurance du crédit immobilier peut être un pôle très important dans le coût global de votre prêt.

Pour rappel, la loi Hamon permet depuis le 26 juillet 2014 de résilier l’assurance emprunteur souscrite auprès de sa banque dans les 12 mois qui suivent la signature de l’offre de prêt.

Comparez bien les différentes solutions d’assurance d’emprunt immobilier qui vous sont proposées afin d’opter pour le meilleur ratio protection/prix, et n’hésitez pas à changer d’assureur, pour :

  • faire une économie sur le coût global de son prêt.
  • s’offrir la possibilité d’obtenir de meilleures couvertures que celle du contrat initial, en personnalisant son contrat.

Une seule condition, fournir une assurance de prêt immobilier présentant une équivalence de garanties avec le contrat bancaire souscrit. Si ce n’est pas le cas, la banque refusera la demande de résiliation. 

Jouez avec la durée de remboursement du prêt immobilier


Plus vous réduisez donc la durée de remboursement de votre prêt, plus son coût sera réduit, car :

  • Plus vous empruntez sur une durée courte, plus le taux sera bas. Lors d’un emprunt sur une longue période, les banques appliquent des « primes de risque » pour couvrir d’éventuels défauts de remboursement (changements de situation ou accidents de la vie…)
  • Vous remboursez chaque mois une part d’intérêts et une part de capital emprunté :
    • au début de l’emprunt : plutôt des intérêts
    • au milieu de l’emprunt : un mélange d’intérêts et de capital
    • à la fin de l’emprunt : plutôt du capital.

Donc plus la période de remboursement est longue, plus vous remboursez des intérêts.

N’hésitez pas à demander des durées « originales » comme un prêt sur 12 ans au lieu de 15 ans, cela peut vous permettre de jouer sur le taux du crédit et ainsi de limiter un peu plus le coût de votre prêt immobilier.

Changez les mensualités de remboursement de votre prêt


Si votre budget est plus important qu’à la souscription de votre crédit immobilier, vous pouvez également choisir d’augmenter vos mensualités. Cela aura pour conséquence de réduire la durée de votre crédit et ainsi d’en réduire le coût.

(Attention au niveau des taux lors du rachat de crédit : s’ils sont plus élevés que le taux de votre crédit actuel, vous avez intérêt à conserver votre crédit et à jouer sur la modularité des échéances, si elle est prévue dans votre contrat de prêt, pour de fait réduire la durée).

Obtenez un devis d'assurance de prêt immobilier
en moins de 30 secondes - un contrat accepté par votre banque - sans email ni téléphone

Votre devis