Le rachat de crédit immobilier

Le 29/10/2014

Le rachat de crédit immobilier est la plupart du temps faussement associé au surendettement et est donc mal perçu. En réalité, il peut aussi vous aider à booster votre pouvoir d’achat et mieux gérer vos dépenses. Mais attention, avant de faire votre choix, il faut veiller à ce que le rachat vous soit vraiment bénéfique.

budget calculation

Votre but ici est de réaliser des économies. Ainsi, avant d’avoir recours au rachat de crédit immobilier, il vous faudra vous renseigner sur quelques éléments tels que votre capital restant dû : vous le retrouverez sur le tableau d’amortissement délivré par votre banque lors de la souscription au prêt.

Il faudra également réfléchir à la durée de votre nouveau crédit : si vous souhaitez garder la même durée d’emprunt ou la raccourcir. D’ailleurs, nous vous conseillons cette dernière proposition car vous rachetez votre crédit en augmentant vos mensualités ou en gardant des mensualités similaires, ce qui vous fera jouir d’une durée de remboursement plus courte et allégée.

Dans le cas où vous souhaiteriez garder la même durée d’emprunt, les règles sont différentes selon certains cas :

  • 1/3 de remboursement du prêt immobilier : vous devez trouver un nouveau crédit immobilier au taux d’intérêt inférieur au moins à un point en comparaison au prêt que vous avez actuellement afin que cela soit intéressant pour vous
  • 2/3 de remboursement du prêt immobilier : pour engendrer de réelles économies, il vous faudra obtenir un taux de crédit au moins 2 points inférieur au prêt en cours
  • Dernier tiers de remboursement du prêt : ici, ce n’est pas intéressant financièrement parlant d’effectuer un rachat car vous avez déjà remboursé la majeure partie des intérêts.

Maintenant que vous avez réfléchi sur les modalités, vous devez aussi vous renseigner sur les frais inhérents au rachat de crédit immobilier et veiller à ce que votre rachat vous fasse économiser davantage que ce que ne vous devez débourser pour financer l’opération !

Vous devez compter :

  • les frais de dossier
  • les IRA (indemnités en cas de remboursement anticipé) ou pénalités qui ne peuvent pas dépasser 3% de votre capital restant dû. Elles représentent le total des 6 mois d’intérêts qui suivent le dépôt de la demande de rachat. Ce sont des frais obligatoires mais sachez que lors de la souscription d’un crédit, il vous est possible de négocier son annulation en cas de remboursement avance ou de revente.
  • le coût de votre nouvelle garantie : si l’actuelle est une caution, vous toucherez 0,75% du fonds mutuel que vous aviez versé à la souscription de votre premier crédit. En cas d’hypothèque, vous aurez des frais de main levée.

Pour baisser ses mensualités de prêt immobilier, pensez également au changement d’assurance de crédit immobilier en cours : coût beaucoup moins élevé, rapidité d’opération, économie importante.

Obtenez un devis d'assurance de prêt immobilier
en moins de 30 secondes - un contrat accepté par votre banque - sans email ni téléphone

Votre devis