Friday Booster #42 : EOS Venture

Le 20/11/2015

Friday Booster vous fait découvrir chaque vendredi ces entreprises d’aujourd’hui qui permettent de rendre du pouvoir d’achat aux français avec une idée originale. Aujourd’hui, on vous présente EOS Venture !

EOS Venture friday booster

Comment vous est venue l’idée de créer cette entreprise ?

Eos venture est née de la volonté de participer au changement du visage de l’économie en Europe.
Un beau challenge qui pour nous, commence par l’obtention d’un agrément très spécifique, celui de l’ACPR, organisme de la Banque de France.

Le constat est simple mais pesant, Les PME ont du mal à se faire financer.
Parallèlement à cela nous assistons à une réelle mutation dans les usages, et les particuliers peuvent désormais investir dans des entreprises via des plateformes de crowdfunding, en prenant part à ce que nous appelons l’économie collaborative.

Beaucoup parlent d’une finance disruptive, nous nous avons envie d’une finance collaborative en tous sens.

Dans un marché en pleine ébullition, nous voulions mêler rigueur, expertise financière et nouveaux usages pour accompagner les belles PME au financement, les ménages aux nouveaux moyens d’investissements et proposer aux banques une vraie complémentarité.

Nous avons travaillé 23 mois pour obtenir l’agrément de l’ACPR afin d’avoir le statut de PSI, ce long délai s’explique entre autres par l’aspect technique d’un tel projet : nous avons dû mettre en place une importante infrastructure informatique nécessaire aux opérations.

Que proposez-vous comme service/produit ?

EOS Venture est la première entreprise sur le segment du crowdfunding à recevoir l’agrément de Prestataire de Services d’Investissement de l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (ACPR).

Cet agrément lui confère le statut très particulier de de Prestataire de services d’Investissement (PSI).

Ce statut permet à EOS Venture de se positionner comme un acteur incontournable des FINTECH et plus spécifiquement du crowdfunding, en accompagnant les entreprises et institutions à la création de leur plateforme de crowdfunding. EOS Venture propose à ces plateformes de gérer les aspects réglementaires, techniques et financiers.

Ainsi, toutes les entreprises et les institutions, peuvent créer leur plateforme de crowdfunding. Interconnectée aux sites web de crowdfunding, EOS Venture prend en charge toutes les procédures réglementaires de connaissance client et de gestions de flux financiers.

Quelle est votre valeur ajoutée la plus innovante ?

Aujourd’hui, EOS Venture est la seule entreprise d’investissement à avoir le statut de PSI sur le marché du crowdfunding et à pouvoir proposer ce type d’offre clé en main.

En devenant agent lié d’EOS Venture les entités bénéficient des avantages que lui procure son statut de PSI (un statut rappelons-le, très difficile à obtenir) sans avoir à gérer les procédures réglementaires, la mise en place du back office et les flux financiers.

Nous souhaitons mettre à disposition notre expertise et notre rigueur à disposition des entités, et ainsi bouleverser le modèle de crowdfunding en place tout en le professionnalisant.

Ainsi, les écoles, les entreprises ou encore les collectivités peuvent créer leur propre plateforme, nous gérons le reste, et surtout nous le faisons avec l’agrément de la banque de France, ce qui participe à la structuration et la professionnalisation du métier.

D’autant plus que le statut de PSI donne aux plateformes de crowdfunding des possibilités bien plus vastes que pour les statuts CIP (conseiller en Investissement Participatif) et CIF (Conseiller en Investissements Financier) plus faciles à obtenir.

L’agrément PSI permet :

  • D’effectuer des levées de fonds de plus d’1 million d’euros
  • De pouvoir diffuser de la publicité sur tous types de médias
  • De faire des démarches de promotions pour les projets hébergés
  • De pouvoir collecter des fonds sur toute la zone Euro
  • De faire des démarches pour pouvoir effectuer des collectes de fonds

La qualité des infrastructures que nous avons mises en place permet aux plateformes de drainer un important volume d’investissement par heure.
Les projets accueillis pourront eux, être de nature industrielle, ce qui n’est pas le cas sur des plateformes ayant un agrément CIP ou CIF. Cela peut contribuer à œuvrer contre les difficultés que rencontrent nombre de produits pour se financer lors du financing gap (« trou financier »), phase d’amorçage réputée particulièrement difficile pour les jeunes start-up.

À quel marché vous attaquez-vous ? Est-ce une profession réglementée ?

EOS Venture se positionne sur le marché du crowdfunding en Europe, et plus spécifiquement sur l’equity crowdfunding. Cette profession est très réglementée et le marché se structure petit à petit car le nombre d’acteurs est grandissant.

La France se place comme précurseur en matière de réglementation. A ce jour, trois statuts existent, celui d’IFP (Intermédiaire en Financement Participatif), celui de CIP (Conseiller en Investissements Participatifs) ou de CIF (Conseiller en Investissements Financiers), régulé par l’AMF, et enfin celui de PSI (Prestataire de Services d’Investissement) régulé par l’ACPR, organisme de la Banque de France, beaucoup plus contraignant.

Comment pensez-vous pouvoir rendre du pouvoir d’achat aux français ?

Nous avons comme objectif de bouleverser le marché du crowdfunding en le professionnalisant, en proposant nos services d’experts financiers aux plateformes et créer ainsi un cercle vertueux : des plateformes expertes, qui permettre l’accès au développement pour les PME tout en répondant au besoin d’épargne des français.

Qui sont vos principaux concurrents ?

Pour EOS Venture, il est difficile de parler de concurrents en France, étant le seul acteur à avoir ce statut de PSI sur le marché du crowdfunding en equity.

Avez-vous subi des menaces ? Des pressions de la part des acteurs en place (concurrents, syndicats professionnels, pouvoirs publics…) ?

Nous n’avons subi ni menaces ni pressions de la part des acteurs en place. Nous préférons plutôt évoquer la force des partenariats possibles. Notre volonté est de participer au changement des modèles financiers, non pas en écrasant les acteurs historiques mais plutôt en travaillant avec eux sur de nouveaux modèles.

EOS Venture est par exemple, partenaire de l’Ordre des Experts-Comptables via sa propre plateforme letitseed.com et accompagne ainsi les clients de ces derniers au développement.

Nous nouons également des partenariats avec certaines banques afin, toujours, de répondre au mieux au développement des PME.

Où en êtes-vous dans votre développement ?

EOS Venture a le droit d’opéré depuis avril 2015, nous gérons à ce jour 4 plateformes et 5 sont en cours d’analyses sur le territoire Français. Nous comptons attaquer le marché Européen d’ici le début d’année 2016.

EOS Venture a également lancé sa propre plateforme letitseed.com en avril, qui est à ce jour à 1, 13 millions d’euros collectés.

La plus grande satisfaction que vous ayez eue en tant qu’entrepreneur ?

Certainement de voir l’équipe se construire. Monter une société, c’est avant tout s’entourer d’une équipe qui partage des valeurs et souhaite concrétiser une idée et une ambition. Depuis l’obtention de notre agrément, nous avons un effectif de 11 salariés qui partagent l’ambition d’amener l’expertise financière dans le crowdfunding.

Si vous pouviez choisir de travailler n’importe où avec votre équipe, où-partiriez-vous ?

Dès à présent nous travaillons sur toute l’Europe grâce à notre agrément. Mais à titre personnel la culture asiatique m’a toujours attiré. D’ailleurs nous envisageons également de travailler avec la Chine. Nous y serons la semaine prochaine avec un groupe d’autres entrepreneurs de la fintech.

Happy Friday !

Friday Booster est l’interview des start ups qui boostent le pouvoir d’achat des Français. Cette interview est proposée par Réassurez-moi, le premier service digital pour faire sa simulation d’assurance emprunteur et trouver l’offre la plus compétitive du marché. N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez aussi intervenir. 

Obtenez un devis d'assurance de prêt immobilier
en moins de 30 secondes - un contrat accepté par votre banque - sans email ni téléphone

Votre devis