Crédits immobiliers : que prédisent les analystes pour 2016 ?

Le 18/09/2015

Les taux de prêt immobilier ont commencé à remonter doucement et il semble que cette tendance se poursuive dans les mois à venir. L’Observatoire Crédit Logement l’affirme : la baisse des taux est terminée. Cependant, cette hausse ne devrait pas impacter la dynamique du marché si l’on en croit Crédit Logement. 

Crédits immobiliers
Cette hausse a concerné en juin essentiellement l’acquisition d’un logement ancien avec un taux qui a légèrement augmenté bien qu’extrêmement bas puisqu’ils sont à 1,90 % pour un emprunt sur 15 ans, à 2, 17 % sur 20 ans et 2,54 % sur 25 ans en moyenne. Dans le cadre des prêts pour l’achat du neuf, les taux sont restés stables. La hausse de l’emprunt d’État français, l’OAT à 10 ans, ne s’étant pas encore répercutée sur les crédits immobiliers.

L’Observatoire Crédit Logement prévoit une hausse continue, mais à un rythme progressif et modéré. En cas de sortie de crise, il pourrait atteindre 2,23 % au deuxième trimestre 2016. Si l’on en croit les anticipations de la Banque de France, il pourrait atteindre 2,36 % au second semestre 2016 et dans le cas d’un durcissement de la crise, il passerait à 2,65 % fin 2016. Le professeur d’économie à Paris, Michel Mouillart estime toutefois que cela ne jouera pas sur le marché immobilier.

La vague de rachat de prêt a été très forte cette année puisque l’on estime que la production totale de crédit pourrait atteindre 140 milliards d’euros à la fin de l’année. Une information confirmée par des analystes qui constate également une hausse de la demande de rachat de crédit.

La vague de rachat de prêts devrait se poursuivre en 2016. Les banques acceptant à nouveau de prêter sur le long terme, les jeunes primo-accédants devraient pouvoir acheter plus facilement. On note que 18,9 % des crédits accordés l’ont été sur plus de 25 ans et 53,4 % sur plus de 20 ans. Les emprunteurs devraient donc pouvoir emprunter plus d’autant que le montant d’apport personnel continue à diminuer, il est passé à -13 % en un an.

La part des ménages capables d’emprunter avec des revenus équivalents à 3 fois le Smic augmente légèrement. Tous ces critères portent à penser que le marché immobilier pourrait retrouver une bonne santé dans les mois à venir et sur l’année 2016.

N’hésitez pas à consulter notre guide de l’achat immobilier qui reprend toutes les étapes de l’acquisition d’un bien.

Obtenez un devis d'assurance de prêt immobilier
en moins de 30 secondes - un contrat accepté par votre banque - sans email ni téléphone

Votre devis