Taux d’une assurance de prêt immobilier


Le coût d’une assurance de prêt immobilier est un élément important à prendre en compte car la part de l’assurance est de plus en plus importante et peut représenter plus d’un tiers du coût du crédit actuellement. La tarification de l’assurance emprunteur dépend de plusieurs facteurs et est fixée selon différents modes de calcul. Que faut-il choisir ? Quel alors est le montant d’une assurance ADI pour un prêt immobilier en 2016 ? Comment faire baisser le coût de l’assurance ? Est-ce que le taux de crédit immobilier impacte le prix de l’assurance ?

Voici des éléments pour bien comparer votre taux moyen d’assurance et comprendre comment le faire baisser grâce aux différentes lois qui défendent l’emprunteur. Prenez le temps de bien choisir car cette assurance vous protège en cas d’accident et de maladie et c’est l’assureur dans ce cas qui prendra en charge le remboursement de votre crédit.

Taux assurance de prêt immobilier en 2016


En 2016, les taux d’assurance bancaire n’ont pas beaucoup bougé par rapport à 2016. Les banques restent assez attentistes devant la loi Hamon. On retrouve donc des écarts de tarification importants. Qu’est ce qu’un bon taux d’assurance de prêt immobilier en 2016 ?

Depuis la segmentation en 2008, les banques ont introduit des taux différents selon l’âge de l’assuré. Par exemple, à la Banque Postale, un client de 32 ans  paiera un taux moyen 0,24% sur le capital initial pour un achat résidentiel; un couple de 40 ans au Crédit Agricole, se verra offrir un taux de 0,60% pour un achat locatif.

On retrouve également des écarts de tarification importants avec les assurances en délégation d’assurance. Par exemple, sur notre comparateur, un jeune de moins de 30 ans pourra être assuré en moyenne pour un taux inférieur à 0,10% sur le capital restant dû et un couple de 40 ans paiera pour les garanties PTIA et Décès une assurance autour de 0,35%.

Il est donc important de comparer les assurances emprunteurs. Nous pouvons vous aider à trouver le meilleur taux pour votre assurance de prêt immobilier en profitant de la loi Lagarde qui vous donne le droit de choisir votre assureur.

Voici le tarif moyen des différentes banques en 2016 :

taux assurance emprunteur

Comment votre taux d’assurance de prêt immobilier est-il calculé ?


Il existe deux grands types de calcul : la cotisation d’assurance sur le capital restant dû et la cotisation d’assurance sur le capital initial. La première est variable tandis que la seconde est fixe.

Le calcul de l’assurance prêt immobilier sur le capital restant dû

Comme son nom l’indique, la cotisation d’une telle assurance est différente chaque année, puisqu’elle se calcule en fonction du capital qu’il vous reste à rembourser. Un deuxième facteur entre également en compte, votre âge : plus le temps passe et plus votre profil est considéré comme « risqué ».
Ainsi, lors des premières années de remboursement de votre prêt, vos cotisations vont augmenter en raison de ce risque lié à l’âge. Les années suivantes, lorsque vous commencerez à rembourser les plus grosses parties de votre capital, ces cotisations vont baisser de manière significative. L’assurance d’un crédit immobilier dégressif est donc très intéressante sur le coût total d’assurance versus l’assurance de prêt bancaire. C’est souvent un taux moyen qui est proposé pour comparer sur toute la durée du prêt.

Le calcul de l’assurance emprunteur sur le capital initial

Dans ce cas, la cotisation mensuelle est fixe pendant toute la durée de votre contrat, puisqu’elle est calculée à partir du capital de départ et non pas du capital restant. Les contrats bancaires sont souvent calculés ainsi, mais quelques contrats d’assurance en délégation ont aussi le même calcul de cotisation.

Bon à savoir : le taux d’intérêt du crédit a un impact particulièrement faible sur le prix de l’assurance.

Comment comparer le coût d’une assurance emprunteur ?


Pour comparer deux contrats, vous pouvez utiliser différents indicateurs :

– le coût de l’assurance crédit immobilier (en euros) représente ce que va coûter l’assurance au total pendant toute la durée du prêt.

– le taux moyen d’assurance est le taux rapporté au capital initial, qui offre souvent une lecture facile car on peut l’additionner au taux d’intérêt.

– le TAEA est un nouveau taux, dont la mention est obligatoire depuis octobre 2014, pour comparer différentes assurances basées sur le capital restant dû ou le capital initial. Ce taux prend en compte les frais bancaires du crédit immobilier (et permets de calculer le TAEG du prêt).

N’oubliez pas que le coût d’une assurance dépend aussi des couvertures proposées et qu’il convient de choisir le contrat le plus compétitif mais qui vous offre les garanties équivalentes à votre assurance prêt bancaire.

Qu’est ce qui impacte le prix d’une assurance de crédit ?


Afin d’évaluer votre profil, les assureurs vont prendre en compte 3 grandes catégories de risques :

  1. Le risque médical : il est lié à votre âge, vos antécédents médicaux, un handicap particulier, une maladie longue durée, le fait d’être fumeur ou non… L’assureur va devoir prendre en compte votre situation médicale et vos éventuels problème de santé pour vous faire une tarification adaptée. Voici nos fiches de risques médicaux de notre médecin.
  2. Le risque professionnel : certaines professions sont considérées comme étant « à risque ». Si c’est votre cas, on vous demandera des détails spécifiques à votre métier : heureusement, certains contrats vous couvrent quelle que soit votre profession.
  3. Le risque d’activité de loisir : de la même manière que pour les métiers à risque, vous devrez répondre à quelques questions si l’une de vos activités (sport extrême par exemple) est considérée comme risquée.

En fonction du risque, l’assureur vous apportera une réponse adaptée : acceptation à la tarification normale, exclusions et/ou surprimes. Les surprimes sont toujours calculées en fonction du taux moyen

Comment faire baisser son taux assurance emprunteur ?


Pour trouver une assurance de prêt immobilier moins onéreuse, la délégation d’assurance est une excellente idée car elle permet de réduire en moyenne le coût de l’assurance de 50%. C’est une démarche qui n’est pas encouragée par les banques mais qu’elles acceptent sans difficulté. En effet, depuis la loi Lagarde, la banque ne peut pas vous refuser une délégation d’assurance si votre assurance externe vous couvre aussi bien. Pour mettre en place une délégation d’assurance il faut tout d’abord faire un devis et trouver le contrat qui respecte les garanties équivalentes de votre assurance bancaire.

Bon à savoir : Depuis 2011, il est interdit pour la banque de facturer le moindre frais d’étude de contrat alternatif. Cette démarche est donc entièrement gratuite pour l’emprunteur.

Vous pouvez consultez le baromètre d’assurance emprunteur de Réassurez-moi qui montre le poids de l’assurance dans le coût moyen du crédit depuis 10 ans et le fait que la part augmente de plus en plus.

Combien coûte un changement d’assurance emprunteur?


Si vous n’avez pas eu le temps de choisir votre assurance emprunteur, vous pouvez bénéficier de la loi Hamon qui offre un droit de changement d’assurance à tout moment et sans frais dans les douze premiers mois. L’objectif principal est de trouver un meilleur taux d’assurance emprunteur. Pour les frais, cela dépend donc du moment à laquelle vous avez souscrit votre assurance emprunteur. Si votre emprunt date de plus de 12 mois, votre banque peut vous facturer des frais d’avenant ou des frais d’étude de dossier. En revanche, si c’était il y a moins de 12 mois, cette fameuse loi Hamon interdit tous frais de changement d’assurance de prêt immobilier. De même, si vous réalisez une délégation d’assurance, c’est-à-dire que vous souscrivez une assurance externe dès le début de votre prêt, la banque n’a pas le droit d’augmenter son taux sur le crédit. Mettre en place un changement permet de baisser les mensualités de son crédit immobilier et d’économiser ainsi tous les mois. Pensez donc à la loi Hamon si vous souhaitez trouver un meilleur taux d’assurance de prêt pour votre crédit immobilier.

Exemple du montant d’une assurance de prêt immobilier


Voici l’exemple de Jean-Paul, qui a eu recours à nos services. Il a 30 ans et vient de faire un emprunt pour son premier achat résidentiel. Grâce à la délégation d’assurance, il va économiser 6 600 € sur le coût de son crédit. Son taux de crédit immobilier global baisse ainsi :

Profil

30 ans, non fumeur

Crédit assuré

220 000 € sur 20 ans

Garanties

Décès/PTIA/IPT/ITT

Quotité

100%

Coût de l’assurance bancaire

11 000 €

Taux  moyen de l’assurance bancaire

0,25% sur capital emprunté par an

Nouveau coût obtenu

4 400 €

Nouveau taux obtenu

0,10% sur capital emprunté par an

Economie réalisée

6 600 €

Calculez le coût de votre assurance de prêt immobilier
en moins de 30 secondes – contrat accepté par votre banque – meilleur taux du marché

Votre simulation

Cela peut vous intéresser …

Quels sont les taux immobiliers en temps réel ?
Le baromètre de l’assurance prêt immobilier
A quoi sert l’assurance emprunteur ?
Comment s’assurer en cas de problème médical ?
Les banques de prêt immobilier
Est-ce que je peux choisir mon assurance de prêt ?
Qu’est ce que la loi Hamon ?
Comment renégocier son assurance de prêt ?