Quel courtier pour votre de rachat de crédit immobilier ?


Le rachat de crédits est une opération complexe pour laquelle il est essentiel d’être bien conseillé. Face au nombre d’établissements financiers et l’abondance de sollicitations, il est difficile de bien comprendre les intérêts qui poussent beaucoup de particuliers à faire appel à un courtier. Alors quels points prendre en compte pour choisir le courtier qui traitera avec efficacité votre dossier de rachat de crédit ?

courtier rachat credit immobilier

Quel est l’intérêt de passer par un courtier pour un rachat de crédit ?


Le courtier est un IOB (= Intermédiaire en Opérations de Banque). Celui-ci peut être un mandataire :

  • exclusif (= dépendant d’une seule et unique banque qu’il représente).
  • non exclusif (= détient des mandats délivrés par plusieurs banques ou établissements financiers). Il vous fera profiter d’un choix plus large de produits.

Un courtier en rachat de crédit sera à même d’étudier les produits financiers proposés par les établissements prêteurs pour déterminer celui qui vous permettra de concrétiser le plus efficacement vos objectifs.
Par ailleurs, en plus d’avoir accès en exclusivité à un panel de produits financiers, un courtier maîtrisera les mécanismes, les spécificités et le jargon du rachat de crédit. Il pourra ainsi assurer son rôle de conseil pour vous orienter tout en décomplexifiant le vocabulaire bancaire.

Le courtier en rachat de crédit fera une étude personnalisée de votre dossier en fonction de votre situation personnelle (divorce, étranger, expatrié non-résident) et financière (chômeur, interdit bancaire, FICP…), puis mettra en concurrence, pour vous, les banques spécialisées en rachat de crédits. Enfin, il sélectionnera les meilleures offres de prêts en ayant procédé au montage adéquat. Il sera pour vous un véritable effet de levier pour obtenir le meilleur taux et l’assurance de prêt la moins chère afin de vous permettre de rembourser le moins possible.

Combien coûte un courtier pour un rachat de crédit ?


L’intermédiaire doit rémunérer son activité : les courtiers réclament des honoraires forfaitaires ou alors calculés en pourcentage (souvent 1%) du montant du crédit.

Cependant, vous échapperez aux honoraires chez la plupart des courtiers en ligne, qui se rémunèrent uniquement sur la commission (1% du montant emprunté) que leur reversera la banque rachetant le prêt.

Dans tous les cas, les courtiers sont soumis à une obligation de conseil et une simple simulation reste gratuite. Notez que la rémunération de votre courtier, qui n’intervient qu’après l’acceptation effective de votre dossier et sa signature, sera financée dans le cadre de votre nouveau crédit unique.

Conseil : faites attention aux extrêmes. L’absence d’honoraires d’un courtier peut cacher des frais bancaires ou une qualité de service incertaine. Il y a aussi certains courtiers qui exercent sous le régime d’agent commercial et qui appliquent des frais de dossier qui sont parfois 2 à 5 fois supérieurs à la moyenne…

COURTIERSHONORAIRES
Meilleur TauxForfaitaires (1 000 euros en moyenne)
Cafpi1 % du montant du prêt, sans plafond, avec une marge de négociation
Ace CréditLes honoraires s’établissent à 1 % du capital emprunté plafonnés à 950 euros
EmpruntisLa prestation y est facturée selon la complexité du dossier (forfait et plafond à 1 % du capital emprunté)
Vousfinancer.comLes honoraires s’établissent à 1 % du montant emprunté
ImmoprêtGratuit

Enfin, gardez en tête que la nouvelle banque prêteuse peut également vous réclamer des frais de dossier (de 300 à 500 euros selon les enseignes, maximum 800 euros), des frais qui peuvent aussi être minorés ou annulés dans le cadre d’une négociation.

Conseil : le recours à un courtier vous assurera de recevoir des propositions des banques excluant des frais trop élevés.

Comment bien choisir son courtier pour un rachat de crédit ?


Son inscription à l’ORIAS :
Vérifiez si votre courtier est bien inscrit à l’ORIAS (registre unique des intermédiaires en assurance, banque et finance dans lequel toute personne proposant ses services de regroupement de prêts doit obligatoirement figurer).

Est-ce un courtier en agence qui va traiter votre dossier jusqu’à la signature de l’acte authentique ou un courtier à distance qui vous dirigera vers ses partenaires bancaires ? Les deux systèmes sont destinés à des profils différents et n’offrent pas le même confort ni la même qualité de service :

  • le courtier travaillant pour une société ayant une dizaine d’années d’expérience possède normalement un réseau et un nombre de partenariats plus étendus qu’un courtier qui vient tout juste de débuter.
  • cependant, il ne faut pas négliger une potentielle approche plus originale qui ferait la valeur ajoutée du nouveau courtier.

Son expérience en rachat de crédits :
Le rachat de crédits est un métier technique qui requiert une expérience importante. Au-delà des agréments nécessaires, seule sa pratique du métier vous donnera la garantie d’être bien accompagné : un courtier qui génère des millions d’euros de prêt à l’année détient un pouvoir de négociation plus important auprès de ses partenaires qu’un courtier qui apporte moins de volume d’affaires.

Les témoignages de ses clients constitueront un gage de sérieux, mais aussi de transparence. Autrement dit, deux qualités recherchées par tout particulier qui s’apprête à confier un projet financier à un tiers. On peut supposer qu’un courtier ayant obtenu plusieurs recommandations sur différents critères dégage une certaine plus-value appréciée par ses clients.

Conseil : certains courtiers sont performants sur des durées courtes (de 7 à 15 ans) alors que d’autres vont être excellents pour débloquer des situations plus tendues (supérieures à 20 ans). Regardez précisément quelle est sa spécialité pour être sûr d’avoir l’interlocuteur le plus à même de vous trouver la solution idéale.

Sa disponibilité et votre relation de confiance :
Lorsque vous tentez de joindre votre courtier au téléphone ou par mail, est il réactif ? Disponible et proche de vous, votre courtier doit vous rassurer ! Sans porter de jugement sur votre situation, il doit vous parler en toute objectivité. Ce climat de confiance est essentiel pour que le courtier spécialisé en rachat de crédits défende vos intérêts.
Performance, conseil, écoute et accompagnement sont les éléments clefs à prendre en considération.

Conseil : plus votre situation est « atypique », plus vous devez être transparent et bien choisir votre courtier. En effet, certains sont experts dans des dossiers plus ou moins spécialisés: rachat de crédit en cas de divorce, rachat de crédit en cas de chômage, rachat de crédit pour les étrangers ou les expatriés non-résidents en France, rachat de crédit FICP ou interdit bancaire… Vous pouvez trouver ici : le meilleur courtier spécialiste en rachat de crédit dans votre région

Le champ d’intervention du courtier :
Intervient-il sur une seule région ou est-il en mesure d’intervenir sur toute la France ? La force d’un courtier “national” est qu’il connaît les forces et les faiblesses du marché immobilier régional, et pourra défendre votre dossier avec une bonne connaissance du marché local. De même, il pourra présenter votre dossier auprès de toutes les banques spécialisées en rachat de crédit et pas uniquement auprès d’un seul établissement.

Favorisez, si possible, un courtier qui exerce pas loin de votre lieu de travail ou de votre lieu d’habitation : la collaboration d’un courtier avec une des agences locales peut parfois révéler de bonnes surprises sur les conditions finales accordées au client.

Regardez aussi attentivement les partenariats bancaires et d’assurances signés par les courtiers. Tous les courtiers n’ont pas accès aux mêmes banques ni aux mêmes assureurs !

Conseil : Le montage d’un rachat de crédit pour un couple divorçé sera différent de celui concernant un particulier ayant des problèmes financiers (FICP, chômeur ou interdit bancaire par exemple), au même titre que les banques concernées ne seront pas forcément similaires. De même, celui d’un expatrié non-résident demandera une certaine expertise que n’aura pas forcément le courtier qui traite principalement des rachats de crédits « classiques ».

Une large gamme d’offres de rachat de crédits :
La comparaison objective entre différentes offres de rachat de crédits est nécessaire car les écarts de taux, même infimes, se traduisent par de grosses différences de capitaux à rembourser.

Ne vous adressez pas au premier courtier qui fait de la surenchère de taux: il ne s’engage à rien en évoquant verbalement un taux car il se peut que l’offre proposée ne soit pas celle obtenue à l’arrivée parce qu’elle ne s’applique pas à votre situation !
Par exemple, un particulier en rachat de crédit Ficp ( = inscrit au fichier national des incidents de remboursement des crédits) a intérêt a bien le signaler à son courtier s’il ne veut pas s’attendre à de faux espoirs !

Un bon courtier est transparent et n’attendra pas vos interrogations : il vous expliquera si le taux est fixe ou variable, s’il intègre l’assurance ou non, s’il s’agit d’un TEG ou d’un taux nominal…

En conclusion :
Le rôle de votre courtier en rachat de crédits est de vous conseiller et de vous offrir des services financiers complets. Le domaine du rachat de crédits est tellement technique qu’une aide auprès d’un courtier spécialiste s’avère nécessaire pour vous familiariser avec ce type de crédits.

Vous pouvez trouver ici : le meilleur courtier spécialiste en rachat de crédit dans votre région et un simulateur de rachat de crédit.