Comment choisir son comparateur d’assurance ?

Le 17/04/2017

Trouver le meilleur contrat d’assurance est une tâche longue et difficile que les comparateurs d’assurances se proposent d’alléger. Ceux-ci, disponibles sur Internet, sont de plus en plus nombreux mais ne sont pas tous de la même qualité, de même qu’il ne vous offriront pas les mêmes avantages. Sans vérifications, le bon plan que vous pensiez avoir déniché peut vite se transformer en déception.

comment-choisir-comparateur-assurance

A quoi un comparateur d’assurances vous sert-il ?


Le concept du comparateur existe depuis seulement une dizaine d’années. En 2010, seulement 5% des Français utilisaient ce service avant de choisir un contrat d’assurance. Depuis, ils sont de plus en plus nombreux à se servir d’un comparateur en ligne afin de gagner du temps et surtout d’économiser sur leur prime annuelle.

En effet, depuis que la Loi Hamon a libéré les consommateurs des contraintes de la reconduction tacite concernant les contrats d’assurance auto, moto, santé et habitation, et maintenant que la délégation d’assurance de crédit immobilier est possible, avoir recours à un comparateur d’assurances donne l’opportunité au consommateur de trouver rapidement les offres les plus économiques, mais aussi celles qui conviendront à ses exigences comme à celles des banque dans le cadre des assurances de crédit immobilier.

La marche à suivre est d’une simplicité sans nom : il suffit au consommateur de remplir les champs en renseignant quelques infos personnelles liées à vous et à vos besoins en matière d’assurance.
Le comparateur interrogera les différents assureurs qu’il a en référence, selon votre profil et les paramètres vous concernant. En quelques secondes, il vous présentera, sur une page de résultats, les offres correspondant à votre recherche.

Il faut savoir que les tarifs sont libres en matière d’assurance auto, moto, santé, habitation ou de crédit. Les primes peuvent donc varier fortement d’un professionnel à l’autre.
Vous pourrez ainsi apprécier les prix et les niveaux de protection entre les différentes offres et choisir la bonne formule d’assurance : celle vous offrant le meilleur compromis entre le budget mensuel que cela vous coûtera et votre besoin de protection.

 

Les différents types de comparateurs d’assurances


Les comparateurs qui ne sont pas vraiment des comparateurs :
Sélectionner le comparateur que l’on va utiliser implique de d’abord de choisir quelle société propose ce comparateur.
Pour ce faire, il faut être attentif aux mentions légales figurant sur le site Internet où vous vous trouvez. Elles vous donneront une idée du sérieux (ou pas) de la société proposant le comparateur.
Elle doit mentionner une adresse (valable) comme siège social, et vous devez retrouver de manière lisible un numéro ORIAS : Organisme pour le Registre des Intermédiaires en Assurance. C’est obligatoire, et c’est ce dernier qui prouve que la société est bien enregistrée auprès de cet organisme.
Si ce n’est pas le cas, c’est que son objectif est simplement de garder en mémoire vos données personnelles afin, dans un second temps, de les revendre à des agents commerciaux ou à des compagnies d’assurance.

Les comparateurs revendeurs de contacts :
De nombreux comparateurs, dont certains connus et très utilisés, prônent leur “indépendance” et leur “impartialité” envers les compagnies d’assurance alors que celles-ci sont toutes relatives.
En effet, pour exister, les sociétés qui éditent des comparateurs créent des partenariats avec les compagnies d’assurances, ce qui leur permet de proposer des offres et d’avoir des informations précises et récentes.
Mais si le consommateur a trouvé l’offre parfaite, il ne pourra pas souscrire directement au contrat sur le même site, car la société proposant ce type de comparateur ne permet pas d’acheter l’assurance qui vous convient. Il est seulement là à titre d’information.

Passer par ces sociétés proposant un comparateur généraliste sera donc plus engageant pour le particulier qui, non seulement aura donné ses infos personnelles, mais devra ensuite, pour souscrire, recommencer sa recherche chez l’assureur qui l’intéressait, en passant encore par un nouvel interlocuteur.
Toujours dans ce cadre, il faut savoir que les assureurs partenaires paient “au contact” la société qui vous propose le comparateur généraliste. Autrement dit, ils paient pour se faire référencer, sans assurance de contrepartie. Cela coûte cher aux assureurs, donc seules les grosses compagnies peuvent se permettre ces frais : la liste des contrats soumis à la comparaison est donc (très) loin d’être exhaustive.

Les comparateurs courtiers :
Les courtiers proposant un comparateur d’assurances sont beaucoup plus indépendants, car leurs assureurs partenaires, contrairement à ceux qui payent “au contact”, ne leur paieront une commission uniquement si le consommateur contracte avec eux.
Autrement dit, toutes les compagnies d’assurance, importantes comme plus petites, peuvent se permettre de s’associer au comparateur : vous vous verrez donc proposer des contrats issus de grands assureurs mais aussi d’assurances en ligne par exemple, dont les prix sont plus bas que ceux des acteurs traditionnels.
Cela crée plus de concurrence entre les assureurs, donc des offres moins chères pour le client qui est libre de choisir entre, pour le coup, un vrai choix d’assureur.

Cet éventail de choix vous donne l’opportunité d’avoir accès aux offres de différents spécialistes : en effet, ces derniers étant par définition spécialisés sur tel ou tel type de contrat (assurance santé, comparateur assurance de crédit immobilier, assurance professionnelle…), ce sont souvent des compagnies qui n’ont ni l’envie ni les moyens de s’associer aux sociétés proposant un comparateur généraliste, qui les feront payer sans être sûrs de contracter.

Une autre différence, et de taille, avec les comparateurs généralistes, c’est la possibilité de pouvoir souscrire directement un contrat avec l’assureur que vous avez sélectionné, sans même avoir besoin de changer de site. Grâce à cette possibilité d’achat en direct, vous gagnez du temps, et surtout vous n’aurez qu’un seul interlocuteur.
Enfin, en souscrivant votre contrat sur Internet, les contraintes administratives sont diminuées et vous payez donc moins cher votre assurance. En résumé, moins de perte de temps et d’argent.

 

Classement des comparateurs d'assurance :

Type d'assuranceComparateur d'assuranceNombre de partenaires (en moyenne par type d'assurance)Mode de souscriptionConseille le client
GENERALISTESAssurland4par courriernon
Les Furets5par courriernon
Hyperassur3par courriernon
Le Lynx5par courriernon
CREDIT IMMOBILIERRéassurez Moi12en lignetéléphone / e-mail / tchat
Meilleurtaux12par courriertéléphone / e-mail
AUTOAssuronline3en lignetéléphone / e-mail
MOTOAssuronline2en lignetéléphone / e-mail
HABITATIONAssuronline3en lignetéléphone / e-mail
SANTESantiane6en lignetéléphone / e-mail
VOYAGEFluo3par courriertéléphone / e-mail

5 conseils pour trouver le bon comparateur d’assurances


1) Evitez le comparateur présenté sur le site d’une compagnie d’assurance : il manquera forcément d’objectivité car leur but sera de vendre leur produit en priorité. Préférez leur les sociétés de courtage spécialisés sur le type d’assurance que vous recherchez, qui eux, ne vendent rien, mais qui auront négocié en amont les tarifs et les garanties de leurs assureurs partenaires.

2) L’avis des utilisateurs : un bon moyen de savoir si un comparateur est bon est de ne pas hésiter à lire les avis des consommateurs et d’aller sur les forums traitant du sujet. Si réellement celui-ci n’a pas fait ses preuves ou entraîne des difficultés de souscription ou de compréhension, vous le saurez vite!

3) Le prix compte, mais il n’y a pas que ça : même si le comparateur s’est chargé de toute la recherche en vous soumettant les différentes offres susceptibles de vous correspondre, c’est à vous qu’il revient de déterminer laquelle est la plus avantageuse. Ne passez pas sur la vérification de certains points, comme le procédé de remboursement (forfaitaire ou indemnitaire), les exclusions, ainsi que les délais de franchise et de carence avant de signer un contrat d’assurance.

4) Méfiez vous des promotions : certains sites sont couverts d’offres plus alléchantes les unes que les autres : « 1 an de cotisations offerts », « 50 % d’économies sur votre contrat »… Il est rare qu’elles soient appliquées à tous les clients sans conditions limitatives (un âge maximum, uniquement pour un certain type de contrat …) ou bien récurent qu’elles ne soient valables que quelques mois. Bref, ne laissez pas votre attention se détourner de tarifs plus élevés qu’ailleurs au profit de l’espoir d’une promotion.

5) Privilégiez les comparateurs qui ne vous demandent pas toutes vos informations personnelles : que le comparateur aie besoin de votre date de naissance, de votre lieu de résidence ou des garanties que vous souhaitez afin générer des résultats, certes, mais il n’a pas besoin de votre numéro de téléphone ou de votre relevé d’identité bancaire. Gardez à l’esprit qu’il ne s’agit que d’un comparateur et que vous n’en êtes pas encore au stade de la souscription.

 

Obtenez un devis d'assurance de prêt immobilier
en moins de 30 secondes - un contrat accepté par votre banque - sans email ni téléphone

Votre devis