Combien de temps pour renégocier un prêt immobilier ?

Le 08/09/2016

Les taux sont actuellement extrêmement bas : c’est le moment de renégocier votre prêt ! La renégociation se passe avec la banque qui a accordé le prêt et doit aboutir à de meilleures conditions (abaissement du taux ou réduction de la durée des remboursements). Un avenant vient formaliser la renégociation, sans autre frais que les droits de dossier (qui sont négociables). Cet avenant est soumis au traditionnel délai de dix jours calendaires. Mais quelles sont les conditions et surtout, le temps à prévoir ?

temps renegocier pret

Quel délai pour renégocier son prêt immobilier ?


Ces derniers mois, de nouvelles baisses de taux ont été constatées, si bien que les particuliers qui avaient déjà renégocié leur prêt ont à nouveau sollicité leur établissement bancaire. Ce type de demande à répétitions est de plus en plus fréquent. Les banques traitent déjà les dossiers de 3e génération de renégociation de prêt !

Comme il y a beaucoup de demandes de renégociation et que celles-ci se mêlent aux nombreux demandes de primo-accédants, il faudra prévoir un peu plus d’un mois de délai.

Vous trouverez ici la lettre à adresse à votre conseiller bancaire afin d’effectuer une demande de renégociation :

Quels sont les arguments pour renégocier son prêt immobilier ?


Pour pouvoir renégocier son prêt, il faut respecter quelques points pour que l’opération soit rentable :

  • ne pas avoir dépassé la première moitié de la durée initiale du prêt (idéalement le 1er tiers)
  • constater au moins un point de différence entre le taux de votre prêt et celui pratiqué aujourd’hui pour un prêt sur la même durée (pour les prêts de plus de 20 ans, 0,5% de différence est suffisant)
  • avoir au moins 75 000 € de capital restant dû
  • ne pas prévoir de revendre le bien concerné dans les 3 ans à venir

Vous pouvez demander les conseils d’un courtier en crédit.

Une astuce pourra vous permettre de renégocier plus efficacement : le changement d’agence. En effet, si vous changez d’agence (donc pas de banque), et si celle-ci vient d’ouvrir, vous pourrez peut-être bénéficier d’un “geste commercial”. Sachez aussi que les taux varient d’une région à l’autre.

Si la banque ne répond pas favorablement à votre demande de renégociation ou si le nouveau taux proposé ne vous satisfait pas, vous pouvez envisager un rachat de prêt et vous tourner vers la concurrence. N’hésitez pas à démarcher plusieurs banques et courtiers. Mais soyez bien attentif, car le rachat peut s’avérer parfois plus coûteux qu’une renégociation.

Quels sont les frais pour renégocier son prêt immobilier ?


Il n’y a, à proprement parler, pas de frais pour une renégociation. La banque pourra demander des frais de dossiers, qui couvrent l’émission de l’avenant. Mais ces frais sont négociables : cela dépendra essentiellement de la solvabilité du client et de sa capacité à faire baisser, voire supprimer ces frais de dossier.

Ce n’est pas le cas du rachat qui, lui, est payant et pour lequel vous pourrez devoir vous acquitter des indemnités de remboursement anticipé (IRA), ainsi que de frais de dossier. Le montant de l’IRA représente 3% du capital restant dû. Ainsi, le gain que vous pouvez faire avec le rachat de crédit est directement lié au capital restant dû. C’est donc une opération à étudier de près.

Obtenez un devis d'assurance de prêt immobilier
en moins de 30 secondes - un contrat accepté par votre banque - sans email ni téléphone

Votre devis