Prêt immobilier en cours à la Banque Postale


Vous avez un prêt en cours mais souhaitez vendre votre logement ? Vous avez une nouvelle entrée d’argent (suite à un héritage par exemple) ? C’est peut-être l’occasion de faire un remboursement anticipé de votre prêt immobilier en totalité ou de façon partielle ce qui vous permettra d’alléger vos mensualités. Vous avez aussi la possibilité de faire un rachat de crédit.

prêt immobilier en cours banque postale

La Banque Postale prêt immobilier remboursement anticipé


Quelles conditions pour un remboursement anticipé à la Banque Postale ?

Vérifiez tout d’abord si les pénalités de remboursement anticipé sont prévues dans votre contrat de prêt immobilier Banque Postale. Ces pénalités sont limitées par la loi à un semestre d’intérêts sur le montant du capital remboursé par anticipation au taux moyen de votre prêt immobilier, il ne doit pas dépasser 3% du capital restant dû avant le remboursement. Vous retrouverez le montant exact de ces pénalités dans votre contrat de prêt immobilier.

Par exemple, si vous avez contracté un emprunt de 100 000 euros en 2014 sur vingt ans avec un taux fixe de 5%, le remboursement anticipé à l’année 7 sera également à 1 889,78 euros.

Dans le cas où la banque avait pris une hypothèque sur votre bien immobilier comme garantie de votre prêt immobilier Banque Postale, lorsque vous vendez votre logement, vous aurez des frais de mainlevée qui s’élèveront à environ 610 euros.
Vous pourrez éviter ces frais de mainlevée si vous remboursez votre emprunt sans pour autant vendre votre logement. La mainlevée continuera durant la durée initiale du prêt et deux ans et s’éteindra ensuite.

Quelle marche à suivre pour un remboursement anticipé à la Banque Postale ?

Il vous sera possible avec votre prêt immobilier Banque Postale de négocier un emprunt sans indemnités si vous êtes certain de devoir rembourser plus vite que prévu.

Pour les prêts comportant un seul palier, le remboursement anticipé partiel se traduit par une réduction au choix de l’emprunteur, soit du montant des échéances restant dues, soit de la durée restant à courir. Pour les prêts comportant plusieurs paliers :

– si le remboursement anticipé partiel intervient lors du dernier palier d’échéances, il se traduit par une réduction au choix de l’emprunteur, soit du montant des échéances restant dues, soit de la durée restant à courir
– si le remboursement anticipé intervient lors d’un palier antérieur, il se traduit automatiquement par une réduction de la durée restant à courir.

Tous les remboursements donnent lieu à l’établissement d’un nouveau tableau d’amortissement adressé à l’emprunteur et, le cas échéant, à la caution.

En cas de remboursement anticipé, la Banque Postale percevra une indemnité égale à un semestre d’intérêts calculés au taux indiqué dans les conditions particulières (hors cotisation d’assurance) sur le montant du capital remboursé par anticipation. Cette indemnité est plafonnée à 3% du capital restant dû avant le remboursement ou du capital remboursé en cas de remboursement partiel.

Toutefois, aucune indemnité n’est due par l’emprunteur en cas de remboursement par anticipation lorsque celui-ci est motivé par la vente du bien immobilier faisant suite à un changement du lieu d’activité professionnelle de l’emprunteur ou de son conjoint, par le décès ou par la cessation forcée de l’activité professionnelle de ces derniers.

Pour les prêts Pactys Sérénité Plus et Pactys Liberté, une fois révolu le 36ème mois suivant le versement total du prêt, l’emprunteur peut effectuer un remboursement anticipé tous les 12 mois sans frais, quelle que soit la cause de ce remboursement; le montant du remboursement annuel sans frais doit être compris entre 700 et 2 500 euros.

Dans le cas spécifique de Pactys Sérénité Plus, si le remboursement anticipé intervient lors du dernier palier d’échéances, il se traduit par une réduction au choix de l’emprunteur, soit des échéances restant dues, soit de la durée restant à courir; si le remboursement anticipé sans frais intervient lors d’un palier antérieur, il se traduit par une réduction de la durée restant à courir.

Renégocier crédit immobilier Banque Postale


Quelles conditions pour une renégociation de crédit immobilier à la Banque Postale ?

Les taux nominaux sont en ce moment très bas : 2,80 % sur quinze ans, 3,10 % sur vingt ans, 3,40 % sur vingt-cinq ans. En France, ce sont 95% des emprunts qui sont contractés à taux fixe et qui de ce fait, ne s’ajustent pas aux variations du marché. C’est la raison pour laquelle la renégociation de crédit est le meilleur moyen d’en profiter. Si vous souhaitez renégocier votre crédit immobilier Banque Postale, sachez qu’il y aura des contreparties.

Avant toute chose, il faut que vous soyez sûr que l’opération vous sera profitable, ainsi il est nécessaire que le différentiel de taux atteigne au moins 0,5 point et se rapproche idéalement de 1, soit un taux de départ de 3,3% au minimum. Prenez garde également aux habituels frais de dossier qui viendront s’ajouter aux pénalités de remboursement anticipé, à savoir six mois d’intérêts dans la limite de 3 % du capital restant dû, de potentiels frais de mainlevée si votre prêt est couvert par une hypothèque ou un privilège de prêteur de deniers soit 0,5 à 1 % du montant du prêt.

Quelle marche à suivre pour renégocier son crédit immobilier à la Banque Postale ?

Si vous souhaitez renégocier votre crédit immobilier Banque Postale, nous vous conseillons de vous renseigner sur les offres concurrentes afin de pouvoir les présenter au banquier lors de votre rendez-vous. Celui-là pourra peut-être ainsi vous faire bénéficier d’un geste commercial afin de ne pas vous voir vous diriger vers un concurrent.

De plus, vous pouvez aussi montrer un certain intérêt pour les autres produits de la Banque Postale lors de cet entretien. De cette façon, vous gagnerez de l’intérêt à ses yeux dans le sens où vous seriez susceptible de dépenser davantage que le coût de votre crédit immobilier.

Changer son adresse auprès de la Banque Postale


Dans le cas d’un déménagement (financé par exemple par un crédit immobilier ou un transfert de prêt..) vous devez informer votre agence de la Banque Postale de changer votre adresse de domiciliation.

Pour cela, il faut faire une demande par écrit accompagné d’un justificatif de domicile (avis d’imposition, quittance de loyer, facture de gaz ou d’électricité, attestation d’assurance…). Votre conseiller pourra ainsi mettre à jour et modifier vos nouvelles coordonnées sur l’ensemble de vos comptes individuels ou joints.

Voici des modèles de lettre (à envoyer par la poste ou par email) :

Lettre type de changement d’adresse pour sa banque

Lettre type de transfert d’agence pour sa banque

Conseil pratique : Il est également possible de faire la démarche gratuitement en ligne en vous connectant depuis votre espace client. La Banque Postale pourra ainsi prendre en charge le transfert de virement et prélèvement vers votre nouveau compte en cas de changement de caisse régionale. Ainsi, vous devrez simplement signer un mandat pour autoriser votre banque à effectuer toutes ces démarches et modifications en votre nom.

Voici comment prendre contact directement avec votre conseiller ou avec le service client :

La Banque Postale
Service Relation Clientèle
11 rue Bourseul
75900 PARIS cedex 15

Téléphone : 36 39 (numéro disponible 7j/7 et 24h/24 depuis la France Métropolitaine ou les DOM)

Dernière astuce : N’oubliez pas que si vous avez pris un crédit immobilier depuis moins de 12 mois, vous pouvez changer à tout moment et sans frais l’assurance pour faire des économies avec la loi Hamon. Voici plus d’informations pour changer son assurance de prêt immobilier.

Retrouvez notre guide complet sur la Banque Postale
Toutes les informations utiles – Des conseils de spécialistes – Les taux de prêt immobilier en direct

Guide Banque Postale