Les avantages et les inconvénients du rachat de crédit


Faire un rachat de crédit consiste à regrouper plusieurs crédits, même de différents types, et de les remplacer par un nouveau prêt chez un organisme de crédit, afin de n’obtenir qu’une seule mensualité de crédit adaptée à votre budget. Lorsque les crédits s’accumulent, c’est une solution efficace pour éviter le surendettement, gagner du pouvoir d’achat ou une trésorerie supplémentaire.

shema rachat credit

Le rachat de crédit, encouragé par des taux d’intérêts toujours bas, est de plus en plus sollicité par les emprunteurs qui souhaitent retrouver une certaine flexibilité, des conditions plus avantageuses et une autonomie financière.

Les avantages du rachat de crédit immobilier


Tous vos crédits et dettes regroupés en un seul prêt :
Dans le cadre de votre rachat de crédit, vous  pouvez également inclure avec vos crédits
immobilier, à la consommation ou renouvelable, des dettes diverses : fiscales, familiales, retard de paiement des charges de copropriété, découverts bancaires …

Un unique et meilleur taux d’intérêt :
Les taux sur l’immobilier évoluent beaucoup en fonction de la santé des marchés financiers et du dynamisme du secteur. Si vous avez souscrit des crédit aux alentours de 2009 par exemple, vos taux d’intérêt sont élevés. Avec le rachat de crédit, vous bénéficierez d’un taux actuel bien plus avantageux, ce qui permettra ainsi de faire baisser la part des intérêts sur le restant dû.

De même, si vous avez contracté un prêt renouvelable ou revolving au taux particulièrement haut, cette opération vous permettra aussi de bénéficier du taux bas d’un prêt classique en remplacement.

Attention : Cependant à ne pas vous laisser éblouir par des taux alléchants, il faudra considérer en priorité le coût du rachat.

Diminution du montant de votre unique mensualité :
Le rachat de crédit permet d’apporter une solution au cumul des crédits et aux risques d’insolvabilité qui y sont associés en rééquilibrant votre budget. Pour cela, le montant de la mensualité (devenue unique) sera diminuée pour mieux s’adapter à votre budget.

La réduction peut atteindre jusqu’à 60 % du montant actuel de toutes les mensualités réunies, ce qui vous permettra d’augmenter votre pouvoir d’achat et d’améliorer votre trésorerie : vous pourrez à nouveau envisager la réalisation de vos projets.

Eloignement du risque de surendettement :
Lorsque vos mensualités sont trop importantes, vous risquez le surendettement, qui vous amènera au fichage FICP auprès de la banque de France, dont il est compliqué et long d’en sortir. Grâce au rachat de crédit, vous allez pouvoir faire baisser votre taux d’endettement et donc éviter la commission de surendettement tout en retrouvant une certaine sérénité financière. Cette solution permet donc d’agir avant  qu’il ne soit trop tard.

Sachez que si vous êtes déjà fiché à la banque de France, votre demande de rachat de crédit ne sera pas prise en compte, le surendettement constituant précisément une des conditions de non-recevabilité d’un dossier.

Gestion simplifiée:
Lorsqu’un emprunteur fait racheter ses crédits, il passe du remboursement de plusieurs mensualités à une seule, c’est-à-dire un seul prélèvement auprès d’un seul établissement bancaire. Il est bien entendu que retrouver une situation saine simplifiera la gestion de vos remboursements et de vos finances.

De plus, n’avoir plus qu’un seul interlocuteur et une mensualité unique vous évitera les rejets de prélèvements et les agios (dus à vos nombreux crédits) qui vous sont certainement imputés régulièrement.

Assurance-emprunteur unique et moins onéreuse :
Qui dit une seule mensualité de crédit dans une seule banque dit une seule assurance de prêt ! En effet, les cotisations d’assurances multiples versées à chaque contrat de prêt seront ramenées à une seule cotisation globale largement moins chère : faire racheter votre prêt est une bonne occasion pour souscrire une assurance emprunteur plus intéressante et à un coût moindre.

Ne vous arrêtez pas à l’offre de votre banque qui vous proposera son assurance-groupe : cette dernière ayant été négociée en amont par votre banque avec un assureur, le montage n’a pas été réalisé en fonction de votre dossier ou de vos attentes, mais pour tous les clients de la banque, et il se peut qu’elle contienne des garanties qui ne vous seront pas nécessaires en plus d’être plus chère.

Toujours dans l’idée d’optimiser vos finances, n’hésitez pas à comparer votre assurance de prêt, vous en avez le droit et votre banque le sait.

Possibilité de négociation :
Vous pourrez aussi en profiter pour négocier différentes clauses de votre nouveau prêt : les pénalités de remboursement anticipé dont vous pouvez demander l’exonération, la modulation de vos échéances…

Trésorerie supplémentaire :
Vous aurez en outre la possibilité d’ajouter dans l’opération un montant affecté à un nouveau projet. En effet,  de nombreux emprunteurs souhaitent rassembler leurs crédits et financer un projet en même temps. Cette trésorerie supplémentaire au moment du rachat de prêt vous permettra de finaliser un nouveau projet tels que le paiement des droits de succession, des études des enfants, ou le financement de travaux ou d’un véhicule neuf.

Les inconvénients du rachat de crédit


Perte de votre relation bancaire :
En faisant racheter vos crédits, vous perdez le bénéfice d’une relation de fidélité et de confiance que vous aviez peut-être de longue date avec votre banque. Si vous avez fait appel à un autre établissement financier pour reprendre vos crédits, c’est visiblement que votre banque n’est plus forcément la plus avantageuse. Mais il faut bien être conscient qu’en vous séparant de celle-ci, vous perdrez les avantages que vous aviez pu négocier avec elle.

Ceci étant dit, vous pourrez retrouver cette relation et ces avantages ailleurs en faisant jouer la concurrence.

Augmentation de la durée du prêt = hausse du coût total :
Il faut bien comprendre que la réduction de chaque mensualité de remboursement du crédit implique forcément une augmentation de la durée du prêt, donc une hausse du coût total du prêt. Il s’agit donc d’une solution destinée à vous offrir une situation plus saine, mais qui peut vous coûter cher au long terme.

Ainsi, il est  important de porter plus d’attention à la majoration du coût du crédit global qu’au taux proposé.

Exemple de l'augmentation du coût d'un crédit (pour 100 000 € empruntés) en fonction de sa durée :

Durée du prêtTaux d'intérêtsMensualitésMontant total des intérêts
10 ans8 %1 213 €45 594 €
20 ans5 %660 €58 390 €

Des frais non négligeables :
D’autre part, un rachat de crédit revient à négocier un prêt avec un nouveau banquier. Cela entraînera naturellement de nouveaux frais, d’un montant non négligeable, qui viendront alourdir ce coût global.

  • Il vous faudra régler à votre ou vos ancienne(s) banque(s) les IRA: ce sont les indemnités pour remboursement anticipé, qui sont plafonnés à six mois d’intérêts sur le capital restant dû, dans la limite de 3% de ce même capital. Certains contrats de crédit excluent ce type de pénalité, vérifiez bien le(s) vôtre(s).
  • Vous aurez aussi des frais de dossier (à devoir à la nouvelle banque) ou de courtage (si vous passez par un courtier sur internet, ceux-ci peuvent être gratuits), qui sont généralement plafonnés à 1% du montant du crédit racheté.
  • Enfin, au même titre que pour vos prêts initiaux, il faudra prévoir les frais de garantie pour les financements avec hypothèque (prise ou main-levée) ou caution.

Bien-sûr, tous ces frais seront intégrés au montant global de votre nouveau crédit, de telle sorte que vous n’avez pas besoin de prévoir un montant de trésorerie en plus.

Nos conseils pour votre rachat de crédit immobilier


Vous pouvez vous adresser aux courtiers ou aux courtiers en rachat de crédit, car ils travaillent avec l’ensemble des établissements financiers à l’échelle nationale. Pour décrocher les conditions les plus avantageuses auprès de tous les prêteurs, ces derniers, spécialisés dans ce type de montage financier, vous seront d’une grande aide.

Le rachat de crédit est soumis à une étude de faisabilité effectuée par les établissements de crédits. Ces derniers imposant des critères (ou normes) de recevabilité,  l’emprunteur n’est jamais assuré d’obtenir le financement si la banque considère que la situation de ce dernier ne correspond pas à ses critères.

Enfin, comme toute opération de banque, il y a une contrepartie financière et un engagement de la part de l’emprunteur sur le remboursement de sa dette : le nouveau prêt créé par un rachat de crédit vous engage et doit être remboursé, au même titre que tout crédit.