Assurance de prêt immobilier senior


Nombreux sont les seniors en fin de vie active ou tout juste en retraite qui souhaitent emprunter en vue d’acquérir un bien immobilier en résidence principale ou secondaire. Aujourd’hui, les banques leur accordent beaucoup plus facilement des prêts, mais elles exigent systématiquement une assurance de prêt immobilier. Concernant celle-ci, vous êtes nombreux à vous poser la question de la limite d’âge car malheureusement, les assurances proposées par les banques mettent souvent fin aux garanties après 65 ans. Voici de quoi vous aider à mieux comprendre et surtout à trouver la bonne assurance-emprunteur qui couvrira votre crédit.

Assurance de prêt immobilier senior

Quel crédit immobilier pour les seniors ?


Crédit immobilier et retraite ne sont plus incompatibles !
D’un point de vue juridique, il n’y a aucune limite en fonction de votre âge : vous pouvez emprunter pour financer un achat immobilier à 60 ou 80 ans. Cependant, plus l’emprunteur vieillit, plus les risques que prend la banque sont importants.

Toutefois, les banques ont pris conscience que certains seniors conservaient un véritable pouvoir d’achat, et donc de remboursement, même à la retraite, et se sont adaptées au vieillissement de la population (84,9 ans pour les femmes et 78,5 ans pour les hommes).

Si la retraite est l’assurance d’un revenu régulier, celui-ci est toutefois inférieur au revenu perçu au cours des dernières années de vie active.
Pour pallier à cette situation, plusieurs banques ont créé des prêts prévoyant une baisse de la mensualité lors du départ en retraite : les prêts à pallier.
Il s’agit d’emprunts dont la mensualité diminue à partir d’une certaine période afin de s’adapter à vos changements de situation financière.
Ces prêts présentent deux étapes dans le remboursement : pendant la période d’activité de l’emprunteur, les mensualités sont élevées ; dès lors qu’il prend sa retraite, les mensualités baissent de 30 à 90 % selon les banques.
Vous aurez alors des mensualités plus faibles, mais cela vous coûtera plus cher puisque vous mettez plus de temps à rembourser.
Vous avez trouvé une banque (ou pas) qui accepterait de vous prêter la somme nécessaire à l’acquisition de futur bien immobilier. Mais pour accéder au crédit immobilier, encore faut-il être certain de pouvoir être assuré : l’assurance emprunteur est toujours exigée par les banques.
Or, lorsque l’emprunteur avance en âge, il devient un profil « à risques », du fait des problèmes de santé pouvant survenir à tout moment, des antécédents médicaux plus nombreux et des probabilités plus importantes de ne pas rembourser le prêt jusqu’à son terme.

Jusqu’à quel âge peut-on souscrire à une assurance emprunteur ?


Il faut bien distinguer l’âge limite de souscription et l’âge de cessation des garanties :
– L’âge de souscription indique l’âge limite auquel vous pouvez souscrire à des garanties.
– L’âge de cessation des garanties indique l’âge jusqu’auquel vous serez couvert par l’assurance.

Ainsi, il est important de bien vérifier que la date de cessation vous couvre jusqu’à la fin du remboursement de votre emprunt, sauf accord contraire de votre banque.
Par ailleurs, si vous êtes retraité, c’est important de bien regarder les garanties de votre contrat (pour ne pas souscrire des garanties liés à votre profession) : cela ne sert à rien de conserver la garantie arrêt de travail (ITT) et invalidité professionnelle (IPT).

Si vous souhaitez passer par assurance groupe ( = l’assurance de votre banque), non seulement mais avec les taux d’intérêt seront plus élevés, mais surtout il y a des risques que votre adhésion ne soit plus possible après 65 ans, et que la couverture ne s’étende pas au-delà de 70 ans : leurs contrats ne vous couvriront pas toujours jusqu’à la fin du remboursement de l’emprunt.
Enfin, il faut savoir que si votre décès survient avant la fin du remboursement de votre prêt, c’est vos héritiers qui devront régler le capital restant dû.

Heureusement, vous avez le droit d’être assuré par des contrats extérieurs à la banque et ainsi d’être mieux couvert : c’est la délégation de l’assurance-emprunteur. En effet, en passant par un courtier en ligne, celui-ci sera en mesure de vous proposer un contrat adapté à votre situation et surtout qui sera accepté par votre banque.

Chez Réassurez-moi, nos compagnies d’assurance partenaires proposent des tarifs très compétitifs sur le marché et vous permettent de souscrire jusqu’à 86 ans maximum pour la garantie décès et jusqu’à 70 ans pour les garanties PTIA, IPT, ITT.
Le temps d’adhésion peut être très rapide puisque nous pouvons finaliser votre dossier en 24 heures (comptez 72 heures si vous avez des tests médicaux à passer).
Conseil : n’attendez pas d’avoir trouvé votre banque, on pourra sûrement vous trouver mieux grâce à nos accords préférentiels.

A savoir : Si vous avez la chance d’avoir de gros revenus ainsi qu’un patrimoine immobilier très important et que les assurances rechignent à vous proposer un contrat compte tenu de votre âge, vous pouvez toujours garantir votre emprunt par une personne physique qui se portera caution ou nantir votre emprunt sur un portefeuille boursier ou une assurance vie. En cas de décès, l’établissement prêteur en sera alors le bénéficiaire. Si vous êtes déjà propriétaire, la banque peut également prendre une hypothèque sur ce bien. 

Jusqu’à quel âge puis-je être assuré sur mon prêt ?


Rappel des garanties :

Garantie décès : en cas de décès de l’assuré, le capital restant dû est versé par l’assurance emprunteur à l‘organisme prêteur, dans la limite du montant garanti. Les héritiers de l’assuré récupèrent donc le bien immobilier sans avoir un crédit à rembourser. Cette garantie est obligatoire pour tous les crédits immobiliers.
Garantie PTIA : invalidité physique ou mentale mettant l’assuré dans l’incapacité définitive d’exercer toute activité rémunératrice, et dans l’obligation d’avoir recours à l’assistance d’une tierce personne pour effectuer les actes courants de la vie. L’assureur remboursera le montant du capital restant dû.
Garantie IPT : invalidité physique ou mentale mettant l‘assuré dans l’incapacité d’exercer toute toute activité rémunératrice. Le taux d’invalidité est supérieur ou égal à 66 % (environ, cela dépend des assurances).
Garantie IPP : invalidité permanente et partielle dont le taux de prise en charge commence à 33 %.
Garantie ITT : incapacité temporaire totale de travail. C’est une période d’arrêt de travail temporaire, à la suite de maladie ou d‘accident. Les 90 (modulables) premiers jours correspondent à un délai de carence pendant lequel l’assuré n’est pas indemnisé.
Garantie Perte d’emploi : cette garantie vous couvre (souvent pendant 2 ans maximum) si vous avez perdu votre emploi.

Il est rare d’être couvert après 60 ans sur l’ensemble des garanties.
A partir d’un certain âge, certaines garanties cessent et ne vous permettent pas d’être assuré jusqu’à la fin du remboursement de votre emprunt.

La plupart des banques ne proposent pas d’alternatives, c’est pourquoi la délégation d’assurance est une vraie solution qui vous permettra de bénéficier des garanties plus longtemps.
En effet, parmi nos compagnies d’assurance partenaires, certains contrats ont une étendue des garanties décès jusqu’à 90 ans et vous couvriront jusqu’à 71 ans pour les autres garanties PTIA/IPT/ITT.

Age limite de souscription et de cessation des garanties
Exemples d'assurances partenaires DécèsPTIAIPTITTIPPChômage
AprilSouscription avant806564646455
Cessation au867171717161
Afi Esca
(extension senior)
Souscription avant857065656550
Cessation au907070707067
Hodeva - Generali
(option senior)
Souscription avant7165656565
Cessation au8668686868
NaoassurSouscription avant8565656565
Cessation au9067676767
Swiss LifeSouscription avant866565656565
Cessation au907070707065
Suravenir Vie PlusSouscription avant8565656565
Cessation au9065656565
UtwinSouscription avant8065656565
Cessation au9067676767

Quelles sont les formalités médicales pour un senior ?


Attention, plus vous êtes âgés, plus les assureurs voudront effectuer des tests médicaux.
Les formalités médicales sont souvent un frein pour obtenir un prêt immobilier : les banques peuvent vous demander de réaliser plusieurs tests médicaux qui peuvent vous prendre beaucoup de temps et faire l’objet de surprimes onéreuses.

Chez Réassurez-Moi, nos partenaires ont allégés les formalités médicales pour rendre plus accessible l’emprunt aux seniors : vous pouvez emprunter jusqu’à 100 000 € et avoir seulement un questionnaire de santé à compléter.

Pour des emprunts allant jusqu’à 250 000 €, nos compagnies d’assurance partenaires vous proposeront la télésélection : ce système permet d’effectuer les formalités médicales par téléphone avec un conseiller habilité au secret médical. C’est un service rapide et entièrement gratuit qui vous permettra de ne pas avoir besoin de vous déplacer dans un centre médical.

Si vous avez un problème de santé à déclarer dans le questionnaire médical, vous pouvez retrouver nos fiches conseils sur notre page consacrée à l’assurance emprunteur et maladie.

Enfin, si vous déclarez une pathologie ou un cas qui nécessiterait de consulter un médecin pour valider un test médical, soyez rassuré, vous pourrez prendre rdv facilement dans le centre le plus proche de chez vous, afin d’y rencontrer un médecin agréé par la meilleure banque que nous vous aurons recherchée pour vous. Cette consultation vous sera remboursée par votre assurance lorsqu’elle aura reçu les conclusions du médecin.

A savoir : en 2007, les pouvoirs publics ont négocié avec les banques la convention AERAS ( = s’assurer et emprunter avec un risque aggravé de santé) pour permettre l’accès au crédit à des personnes présentant un risque de santé, et ce quel que soit leur âge. En effet, certains seniors à la santé fragile ne pouvaient obtenir un crédit immobilier car la souscription à l’assurance-emprunteur était impossible. Depuis, cette convention autorise l’assureur à demander une surprime pour compenser le risque représenté par des personnes dont la santé ne satisfait pas ses critères habituels. Cette convention a ainsi permis à de nombreux seniors de souscrire à l’assurance emprunteur.

Les taux d’assurance de prêt immobilier pour les seniors


Notez bien que ce n’est pas le taux du crédit immobilier qui change avec l’âge de l’emprunteur. Celui-ci est identique à trente ou quatre-vingt ans. Ce qui fera varier le coût de votre crédit, c’est le taux de l’assurance décès-invalidité.

Avant soixante-cinq ans :
Emprunter jusqu’à soixante-cinq ans ne pose pas de difficultés particulières. Globalement, que vous ayez quarante ou soixante-cinq ans, le calcul des primes ne change pas.
Les banques vous proposeront des assurances groupe à des tarifs “classiques” (entre 0,45% et 0,70% sur le capital initial) qui seront de toute manière moins modulables et plus chères que celles que aurez grâce à la délégation d’assurance, qui aura déjà négocié pour vous en amont avec des organismes spécialisés.

Après soixante-cinq ans :
Passé soixante-cinq ans, vous entrez dans la catégorie des « seniors ». C’est l’assurance décès-invalidité (PTIA) liée au crédit qui pose problème, car les taux sont aux alentours de 0,70% si vous passez par l’assurance de la banque, mais peuvent être beaucoup plus importants (exemple : 1,752% pour un emprunteur de 65 ans à la Société Générale).
C’est donc très intéressant de comparer les prix en faisant des simulations ou en n’hésitant pas à s’adresser à un courtier plutôt que d’accepter l’offre « tout compris » présentée par la banque. C’est ce que que l’on appelle la délégation d’assurance.
Nous vous accompagnons pendant toutes vos formalités d’adhésion d’assurance. Contactez-nous ou demandez directement un devis d’assurance emprunt immobilier pour un senior afin de recevoir votre devis gratuit en quelques clics.