Assurance de prêt immobilier Professionnel du cirque

Cette dénomination regroupe l’ensemble des métiers du cirque tels que les dompteurs d’animaux, les trapézistes ou autres acrobates. Vous exercez une profession considérée par la majorité des assureurs crédit immobilier comme un métier à risque. Il vous sera donc demandé de répondre à des questions spécifiques concernant votre profession.

Assurance emprunteur cirque

 

Le questionnaire assurance de prêt professionnel du cirque

Voici les questions importantes posées à un professionnel du cirque pour assurer son emprunt :

– Travaillez-vous avec des animaux ? Si oui, lesquels  ?
– Etes-vous sécurisé lors de la réalisation de votre numéro ?
– Avez-vous reçu un entraînement professionnel particulier ?

A partir de vos réponses, les compagnies vont évaluer votre risque professionnel et vous donner au choix : un accord au tarif normal, un accord avec exclusions et/ou surprime, ou encore un refus.

La solution pour votre assurance crédit immobilier professionnel du cirque

Spécialisés sur les métiers à risques, Réassurez-moi vous propose des contrats assurance emprunteur qui n’appliquent ni surprimes, ni exclusions à votre profession de professionnel du cirque . Si vous disposez déjà d’une assurance emprunteur, nous pouvons vous aider à changer votre assurance de prêt immobilier et trouver un contrat plus adapté à votre profession.  Si vous cherchez une assurance pour un futur emprunt, vous pouvez faire ici une simulation d’assurance de prêt immobilier.  Si vous cherchez une assurance pour un futur emprunt, vous pouvez faire ici une simulation d’assurance de prêt immobilier

Témoignage d’un dompteur pour son assurance emprunteur :

 » Dresseur de félins au sein du compagnie de cirque depuis maintenant 15 ans, je suis bien entendu confronté quotidiennement à des animaux considérés comme dangereux. Cela n’a malheureusement pas suffi à convaincre mon banquier de faire baisser mes mensualités et surtout mon assurance associée à mon prêt. J’avais vraiment le sentiment de payer pour rien mais je me persuadais qu’être propriétaire d’une maison pour y fonder une famille avait un coût tout relatif par rapport au bien-être que cela procurait. Quand ma femme, également co-empruntrice a été contrainte de démissionner, cela a changé la donne et le remboursement du prêt est devenu un calvaire. Jusqu’à ce que je tombe sur un article traitant de la loi Hamon et plus particulièrement d’une entreprise leader dans le changement d’assurance sur-mesure. Grâce à eux, le montant de mon assurance a été divisé par deux! Cela a été salutaire. » Antoine – 38 ans

 

Avez-vous trouvé cette page intéressante ?
( Total : 3 Moyenne : 5 / 5 )