Assurance de prêt immobilier Docker

En tant que docker, vous exercez une profession considérée par la majorité des assureurs crédit immobilier comme un métier à risque. Il vous sera donc demandé de répondre à des questions spécifiques concernant votre profession.

Docker assurance emprunteur immobilier

Le questionnaire assurance de prêt docker

Voici les questions importantes posées à un professionnel portuaire pour assurer son emprunt :

– Etes-vous amenés à soulever de lourdes charges ?
– Travaillez-vous dans les zones directes de chargement et de déchargement ?
– Combien de conteneurs sont-ils déchargés par jour dans l’enceinte du port ?

A partir de vos réponses, les compagnies vont évaluer votre risque professionnel et vous donner au choix : un accord au tarif normal, un accord avec exclusions et/ou surprime, ou encore un refus.

Voici un exemple de questionnaire Docker à télécharger.

La solution pour votre assurance crédit immobilier docker

Spécialisés sur les métiers à risques, Réassurez-moi vous propose des contrats assurance crédit qui n’appliquent ni surprimes, ni exclusions à votre profession de docker. Si vous disposez déjà d’une assurance emprunteur, nous pouvons vous aider à changer votre assurance de prêt immobilier et trouver un contrat plus adapté à votre profession. Si vous cherchez une assurance pour un futur emprunt, vous pouvez faire ici une simulation d’assurance de prêt immobilier

Témoignage d’un docker pour son assurance emprunteur :

 » Je suis docker depuis 19 ans et je n’avais pas soupçonné que cela pourrait poser problème lors de mon crédit immobilier. Quand mon banquier m’a annoncé que je devais souscrire une assurance emprunteur spécifique à cause de mon métier, j’ai été surpris. Mais il a fallu que je me résigne à accepter sa proposition pour enfin être propriétaire, projet pour lequel j’avais épargné pendant toutes ces années. Il n’a jamais évoqué avec moi le principe de délégation d’assurance. C’est mon beau-frère gendarme qui l’a fait. Il m’a conseillé de contacter Réassurez-moi, car s’il y avait quelque chose à faire, ils pourraient m’aider. Le moins que je puisse dire aujourd’hui avec un peu de recul c’est qu’ils font du cas par cas et pour une fois, on n’a pas cette impression d’être un simple numéro. En plus de ça, ils m’ont fait économiser plus de 9 000 euros sur mon assurance et cela a été très rapide. »

 Alain, 43 ans.